Les Champions méconnus des JO : l’Etat se mobilise

26 juin 2024

La France accueillera du 26 juillet au 8 septembre 2024 les Jeux Olympiques et Paralympiques, un événement de portée mondiale. Ces épreuves, qui se dérouleront dans 73 collectivités hôtes, mobiliseront plus de 40 000 bénévoles et attireront 13,5 millions de spectateurs.

Afin de garantir le bon déroulement des Jeux, c’est 100 000 agents issus des trois fonctions publiques, (police, gendarmerie, agents hospitaliers) qui seront mobilisés directement du 26 juillet au 11 août. Dès mars, la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) a commencé à recenser les agents indispensables. Lors d’une réunion clé le 18 avril 2024, quatre points essentiels ont été abordés :

  • l’organisation des Jeux,
  • le dialogue social,
  • les modalités d’organisation du travail,
  • les mesures d’accompagnement pour les agents mobilisés (places en crèche, solutions de garde d’enfants, etc.)

Mais comment se déroule concrètement l’organisation de cet événement ? Qui sont les acteurs publics mobilisés ? Quelless sont les mesures RH exceptionnelles prises?

 

Sites des compétitions des JO 2024 dans toute la France¹

 

L’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024

De la planification jusqu’à la livraison des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Comité International Olympique (CIO) et les instances françaises ont chacune joué un rôle essentiel avec une organisation millimétrée. 

 

 

Les acteurs mobilisés pour les JO

Les acteurs mobilisés pour les Jeux Olympiques sont nombreux et variés, chacun jouant un rôle crucial dans la réussite de cet événement.

La police et l’armée seront en première ligne avec respectivement 25 000 et 20 000 agents déployés pour gérer les éventuelles menaces et incidents. Vous découvrirez dans l’épisode 3 de notre série tous les détails sur le renforcement de la sécurité de milliers de participants et de spectateurs et les innovations technologiques déployées pour y parvenir. A titre d’exemple, des QR codes seront introduits pour gérer efficacement les entrées et les sorties des sites. 

 

Le ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique mobilisera environ 8 100 agents. Ces effectifs sont particulièrement nécessaires pour coordonner les aspects économiques et financiers de l’événement, incluant les opérations de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) pour garantir des transactions commerciales équitables, la DGDDI (Direction Générale des Douanes et Droits Indirects) pour sécuriser les échanges et les flux de marchandises, ainsi que le service de renseignement financier Tracfin pour prévenir les fraudes et le blanchiment d’argent.

 

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires engage environ 1 500 agents. Leur rôle sera crucial pour assurer que les Jeux se déroulent de manière durable et respectueuse de l’environnement, en supervisant les infrastructures et en mettant en œuvre des mesures écologiques.

 

Le ministère des Affaires étrangères jouera un rôle clé dans la coordination internationale et l’accueil des délégations étrangères, tandis que les ministères sociaux s’occuperont de l’organisation de services de santé et de bien-être. Le ministère de la Justice, quant à lui, veillera à la sécurité juridique de l’événement, traitant les infractions et les litiges éventuels.

 

La santé mobilise une large gamme de professionnels pour gérer les urgences et les soins sur les sites de compétition, avec des initiatives majeures telle que la polyclinique dédiée à Saint-Denis capable d’accueillir jusqu’à 700 patients par jour. En outre, l’AP-HP, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France et le ministère de la Santé, a créé une task-force multidisciplinaire pour coordonner la préparation des hôpitaux franciliens. Est aussi prévue l’ouverture de 360 lits supplémentaires dans 80 services hospitaliers et la mobilisation de volontaires hospitaliers, avec des primes pour ceux reportant leurs congés. Enfin, des formations spécifiques et des exercices de simulation de crise ont été mis en place, en coordination avec la Préfecture de Paris, pour assurer des accès sécurisés aux hôpitaux proches des sites de compétition.

 

Le ministère des Transports, avec 4 000 agents de prévention et de sûreté, assure la sécurité des 500 000 voyageurs attendus quotidiennement.

 

Le ministère de la Culture s’implique depuis 2021 dans l’organisation de l’Olympiade Culturelle. Requise par le Comité international Olympique, ce programme a pour but de valoriser le dialogue entre le sport et la culture. Plus de 2000 manifestations ont été organisées sur l’ensemble du territoire national, mettant en lumière des disciplines variées telles que la musique, la danse, le cirque ou encore la gastronomie. Ces projets sont financés à hauteur de 40 millions d’euros, dont la moitié est prise en charge par le ministère de la Culture.

 

Enfin, les collectivités territoriales, notamment la région Île-de-France et la Ville de Paris, jouent un rôle clé dans la logistique locale et la gestion des sites olympiques.

Impact et Mesures RH

La préparation des Jeux Olympiques de Paris 2024 nécessite une mobilisation exceptionnelle d’agents publics, entraînant des coûts significatifs pour l’État. Pour gérer cette situation, Élisabeth Borne a émis la circulaire n° 6429/SG le 21 novembre 2023, détaillant les mesures d’accompagnement et d’organisation pour ces agents.

Ces mesures comprennent :

  • la suspension temporaire des mobilités professionnelles (changement de poste/d’administration)
  • l’aménagement du travail et de la gestion du temps 
    • les modifications des cycles et horaires de travail,
    • l’organisation de permanences et d’astreintes,
    • la planification des congés annuels,
    • l’encouragement du télétravail et l’adaptation des horaires pour réduire l’engorgement des transports.
  • les mesures d’action sociale
    • des rémunérations indemnitaires supplémentaires sont prévues : une prime maximale de 1 500 euros bruts² pour les agents directement impliqués et une augmentation du plafond des comptes épargne-temps (CET),
    • l’adaptation des horaires de crèche,
    • l’extension des offres de loisirs pour les enfants des agents mobilisés.

De manière générale, un dialogue social est instauré pour adapter les mesures aux spécificités de chaque administration, avec un suivi régulier avec le Conseil commun de la fonction publique (CCFP). 

Toutes ces mesures nécessitent anticipation et logistique à travers :

  • un recensement précis des agents indispensables,
  • des formations spécifiques pour répondre aux exigences des Jeux,
  • des mesures d’accompagnement tels que des services de crèche.

 Ces dépenses, incluant les ETP, les formations, les infrastructures temporaires et les primes de mobilisation, représentent un coût significatif pour l’État.

Conclusion

En juin 2023, la Cour des comptes a émis un rapport indiquant que le budget des Jeux est « sous-estimé », même en comptant les 400 millions d’euros supplémentaires ajoutés au budget en 2022 pour compenser l’inflation. Cette sous-estimation soulève des questions sur la gestion financière de l’événement et sur la capacité de l’État à couvrir les coûts supplémentaires.  

Les implications en termes de ressources humaines sont nombreuses et complexes, ce qu’illustrent les récentes discussions en cours avec les syndicats, tels que la CGT et FO, qui ont déposé des préavis de grève couvrant la période des Jeux, réclamant des mesures d’accompagnement et une meilleure politique salariale pour les fonctionnaires.

En parallèle des défis organisationnels et financiers, les Jeux Olympiques de Paris 2024 se veulent exemplaires sur le plan environnemental. Ainsi, la réussite des Jeux ne se mesurera pas seulement à travers leur gestion logistique et financière, mais aussi par leur capacité à inspirer un changement durable dans le monde du sport et au-delà. Rendez-vous au prochain épisode.

 

¹https://medium.com/surfculture/le-surf-aux-jo-de-paris-2024-%C3%A0-tahiti-53a4d115d29a, compte Facebook officiel de paris 2024: https://www.facebook.com/Paris2024/photos/a.761556270609320/3324264201005168/?type=3

²Cette prime est portée jusqu’à 1900 euros pour les policiers et gendarmes travaillant en Île-de-France, confirmée dans un courrier cosigné par le Premier ministre Gabriel Attal et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

 


Article rédigé par : Lara BAÏNI et Augustin BENOIST

 

 

Voir aussi

Episode 3- Les JO de Paris seront-ils les plus verts de l’histoire ?

16 juillet 2024

Constructions durables, énergies renouvelables, mobilités douces… Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris se veulent exemplaires en […]

> Lire la suite

Les JO, la sécurité à tout prix

04 juillet 2024

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 promettent d’être un événement mondial spectaculaire, rassemblant plus de […]

> Lire la suite