Les CSP : au-delà de la réduction des coûts, un levier stratégique pour les entreprises 

23 février 2024

Le CSP est un centre de services partagés qui réunit des activités sous une même responsabilité. Il permet non seulement la montée en compétences mais également l’industrialisation des activités mutualisées. C’est bien la création de valeur qui doit être directement visée, contrairement à ce qui est trop communément considéré. 

Le projet de mise en place d’un CSP et la valeur qu’une entreprise peut en tirer sont encore trop souvent réduits à une baisse des coûts. Evidemment, la mutualisation des activités permet de mieux rationaliser et maîtriser les coûts ; cependant, la mise en place d’un CSP doit plutôt être abordée comme un axe stratégique pour l’entreprise, pour faire mieux et pas seulement moins cher. 

Par ailleurs, il serait également dommage de ne pas considérer la donnée générée, en qualité et en quantité. Les centres de services partagés sont, par nature, des viviers de données. Il devient alors possible d’analyser le processus, sa performance, les points bloquants mais aussi l’impact des axes d’amélioration. Une fois les flux centralisés et outillés, le centre de services partagés s’appuie sur la data créée pour identifier les activités qui produiront l’essentiel des charges et des délais. Les entreprises sont alors en mesure d’identifier des tronçons de processus qui peuvent être automatisés avec des technologies simples comme l’IA ou la RPA (Robotic Process Automation).
Finalement, cela revient à isoler les activités génératrices de valeur sur lesquelles il est nécessaire de concentrer ses efforts et en contrepartie automatiser les tâches les plus mécaniques qui génèrent une charge importante.

 

 

Enfin, avec un processus centralisé et standardisé, les entreprises peuvent développer une expertise collective. Elles peuvent identifier les meilleures pratiques organisationnelles, technologiques ou de processus, lancer des pratiques innovantes afin d’en mesurer rapidement les retombées positives. Le CSP n’est plus alors un prestataire de services pour activités à bas coût dont ses clients internes souhaitent se délester. Il devient un partenaire qui crée de la valeur pour ses clients en faisant mieux que s’ils continuaient à les faire eux-mêmes.  

A l’occasion d’une seconde brève, nous tenterons de répondre à la question suivante : Dans quels cas envisager de mettre en place un centre de services partagés ou de revoir la performance globale de ces services ? Nous aborderons cette problématique sous le prisme de 3 principes clés que nous appliquons chez SpinPart dans nos démarches de déploiement de CSP pour nos clients. 

Article rédigé par :
Romain WATRELOT et Rémi TUTTLE