Le lean pour une sobriété hydrique de l’industrie

27 avril 2023

Dans un contexte de sécheresse aggravée par un hiver sans pluie, la question de la ressource en eau devient « vitale pour le pays ». « Nous aurons entre 10 % et 40 % d’eau en moins dans

 les années à venir », alerte Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique. Et le président Emmanuel Macron annonce un « plan eau » visant à plus de sobriété. Le premier objectif est d’atteindre -10% d’eau prélevée d’ici 2030 dans le pays.

Selon les derniers chiffres disponibles, 32,1 milliards de m³ d’eau douce ont été prélevés en 2018 en France, dont 50 % pour le refroidissement des centrales électriques, 17 % pour l’alimentation des canaux, 16,5 % pour la production d’eau potable, 9 % pour les usages agricoles et 8 % pour les usages industriels. Même si les entreprises industrielles en global n’arrivent pas en tête du classement, certaines d’entre elles fortement consommatrices (essentiellement les industries de process : chimie, agroalimentaire, cosmétique, pharmacie, papier, etc.) sont au premier chef. Elles vont devoir identifier en urgence des parades avec des prix qui risquent de flamber puisque la généralisation d’une tarification progressive et responsable de l’eau est annoncée.

(Pour télécharger l’article, veuillez utiliser votre adresse e-mail professionnelle) 

Pour consulter l'étude complète, veuillez remplir le formulaire et cliquer sur le bouton ci-dessous.

    Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi. Pour connaître l’ensemble de vos droits et nos pratiques en matière de traitement et protection des données personnelles, nous vous invitons à consulter la politique de confidentialité du groupe Partenor.
    Vous avez des questions ?
    Contactez Alain FERCOQ
    Directeur Excellence Opérationnelle alain.fercoq@spinpart.fr